THOMAS MURAT
 Pédicure - Podologue TOULOUSE

Thomas Murat
Pédicure - Podologue D.E

9 rue de la Laque
31300 TOULOUSE

pictogramme téléphone 06 15 80 26 17


pictogramme mail thomas.murat@live.fr


logo facebook MuratPodologueToulouse

+

Pédicurie

Les soins de pédicurie concernent le traitement des cors, durillons, ongles incarnés ou trop difficiles à entretenir soi-même.

La pédicurie est une discipline paramédicale qui consiste à soigner les désagréments touchant le pied afin de procurer au patient un meilleur confort et d'éviter les complications possibles de certaines lésions.

Cors et durillons

Les durillons et les cors se forment en regard des zones d'hyper-appuis plantaires, mais aussi à cause de chaussures non adaptées ou trop serrées.

Durillon

Un durillon est une plage relativement étendue d'hyperkératose, c'est à dire de "corne". Généralement peu douloureux il est souvent gênant et peu esthétique.

photo d'un pied atteint de durillon puis du même pied une fois traité.Sur les photos de gauche, on constate la présence de durillons. La photo de droite est prise à la suite du soin que j'ai effectué. Sous la couche d'hyperkératose, on retrouve une peau saine.

Cor

Un cor est une plage localisée d'hyperkératose qui possède un noyau (nucléus) et se présente sous l'aspect d'un clou. Il est généralement douloureux et peut être à l'origine de complications (hygroma).

photo d'un pied atteint d'un cor puis du même pied une fois traité. Sur la photo de gauche, l'aspect typique d'un cor sous l'avant-pied, qui est douloureux à l'appui et donc lors de la marche. A droite, le même cor soigné, débarrassé de la partie interne (nucleus) et superficielle. Il n'y a plus de douleur à la pression.

( voir Orthoplastie )

Ongles difficiles

Le soin des ongles est un motif de consultation chez le pédicure. Avec les années, les ongles peuvent se déformer, s'épaissir, durcir, et il devient alors difficile de les entretenir soi-même. De plus, certaines personnes ont du mal à les atteindre.

Au delà d'un inconfort, des ongles non entretenus peuvent avoir des complications telles que les ongles incarnés, les mycoses unguéales, et peuvent être source de blessures avec les orteils voisins.

photo d'un pied avant et après traitements sur des ongles difficiles.Sur la photo de gauche, on constate des ongles durs et un peu épais. De plus, cette patiente a du mal à les atteindre pour les couper. Sur la photo de droite, après le soin que j'ai effectué, les ongles sont taillés, et après avoir été poncés, retrouvent un aspect physiologique.

Ongles incarnés

photo d'un orteil avec un ongle incarné.L'ongle incarné est le résultat du conflit entre l'ongle et les tissus mous qui l'entourent. L'hypercourbure de l'ongle est généralement responsable de l'incarnation qui génère la douleur. Il est important de noter que certains facteurs comme une mauvaise coupe de l'ongle, la sueur, la chaussure, la marche, vont majorer le phénomène d'incarnation. On peut souffrir d'ongle incarné à tout âge!

Attention: l'ongle incarné peut aboutir à une inflammation locale qui conduira à une infection s'il n'est pas traité, comme on peut le voir sur la photo!

Evitez d'atteindre un tel stade pour consulter!

Traitement

Grâce à son geste technique et à des outils appropriés, le pédicure coupe la partie de l'ongle responsable et stoppe temporairement le processus. Il arrive que le patient doive porter un pansement antiseptique pendant quelques jours en cas d'effraction cutanée, d'inflammation ou d'infection.

Si infection il y a, un suivi médical est également nécessaire. Il est important d'avoir un suivi régulier du patient afin de prévenir une incarnation ultérieure, il existe pour cela des petits appareillages unguéaux qui permettent de stopper le processus de l'ongle incarné sur un plus long terme.

photo d'un ongle incarné avec schéma de déscription de la pathologie.Sur la photo, on observe l'inflammation résultant de l'incarnation de l'ongle. Celui-ci a été soigné en découpant la partie d'ongle incarnée comme on peut le voir sur le schéma de droite.

( voir Orthonyxie )

Mycose unguéale

Les mycoses (ou champignons) se développent sur les organismes vivants et s'attrapent généralement dans des lieux publics où l'on marche pieds nus (vestiaires, piscine...), parfois par manque d'hygiène ou au contact d'animaux. Un ongle fragilisé va constituer une porte d'entrée idéale aux mycoses. Leur prolifération est favorisée par certains facteurs: humidité, chaleur, obscurité, confinement. Lorsque le pied est chaussé, tous ces critères sont réunis pour le développement mycosique qui peut aussi toucher la peau des pieds.

Quatres photos d'orteils atteint de mycose unguéale.Les ongles atteints de mycose prennent souvent un aspect épaissi au relief irrégulier, voire altéré. On obtient une prolifération anarchique de la tablette unguéale qui devient fragile et cassante. L'ongle prend une teinte pathologique jaune/marron.

La mycose unguéale peut-être détectée par le dermatologue ou le pédicure lors du soin, mais peut aussi être diagnostiquée après analyse d'un prélèvement en laboratoire.

Attention, le diagnostic est parfois difficile entre un ongle épais, traumatique (le plus fréquent) et un ongle atteint de mycose!

Traitement

Lorsque la mycose a été diagnostiquée, le traitement de base consiste en une avulsion/débridement de la partie de l'ongle atteinte par le pédicure. Ensuite, un traitement local quotidien sous forme de vernis sera effectué jusqu'à la repousse normale de l'ongle.

Le traitement peut durer plusieurs mois c'est pourquoi il faut être patient, mais si l'observance est respectée les résultats sont au rendez-vous. Un fraisage de l'ongle tous les 2-3 mois par le pédicure optimise le traitement.

photo d'un pied avant et après traitements sur des mycoses unguéales.A gauche, avant le soin, on constate que les ongles sont en partie touchés par une mycose, notamment sur la partie antérieure. A droite, après soin, la partie abîmée a été enlevée et l'ongle fraisé. De cette façon, le traitement ultérieur sera optimisé.

photo d'un orteil avant et après traitements sur des mycoses unguéales.

On observe l'exemple d'un ongle atteint, avant et après le premier soin, qui consiste à un fraisage (débridement) des zones atteintes. Suite au soin, le traitement local sera bien plus efficace.

Verrues

La verrue plantaire est un motif de consultation assez fréquent chez le pédicure-podologue. Les patients sont souvent découragés car ils n'arrivent pas à s'en débarrasser...

La verrue est une lésion superficielle contagieuse circonscrite, habituellement constituée d'excroissances papillaires, dont l'épiderme hyperkératosique est infesté par un virus du genre HPV. Les plus fréquentes, sous la plante du pied, appartiennent au genre myrmécie: elles ressemblent à un durillon bien délimité, assez profond, d'une couleur grisâtre avec de petites taches foncées correspondant à une vascularisation (papilles). Elles s'attrapent bien souvent dans les lieux publics où l'on marche pieds nus (vestiaires, piscines...). Souvent gênantes lors de la marche, elles peuvent être douloureuses au pincement.

photo d'un pied avant et après traitements contre les verrues.Photo de gauche: aspect de 2 verrues plantaires de type myrmécie.
Photo de droite: aspect du même type de verrue, après un soin de pédicurie; la lésion est toujours présente mais n'est plus recouverte par une couche de "peau durcie".

Traitement

Il existe de nombreux traitements, mais leur efficacité est variable en fonction des patients. De plus, les verrues peuvent être traitées mais récidiver par la suite. Il arrive aussi qu'elles disparaissent spontanément sans aucun traitement... Elles peuvent aussi se multiplier à partir d'une verrue initiale. Il est donc difficile d'avoir une prédiction fiable quant à leur évolution...

En ce qui concerne les verrues plantaires, j'ai pour habitude de mettre à nue la lésion (détersion/exérèse de la partie hyper-kératosique) puis de ré-orienter le patient vers un dermatologue qui traitera le reste de la verrue à l'azote liquide. Je pense que ce protocole complémentaire est efficace et surtout rapide pour traiter la verrue.

photo d'un pied avant et après traitements contre les verrues.A gauche, l'aspect typique d'une verrue plantaire (de type myrmécie) recouvert par un durillon. A droite, on observe la verrue à nu, endophytique et vascularisée. Le traitement ultérieur sera plus efficace.

Orthonyxie

L'orthonyxie est une technique d'appareillage unguéal utilisée pour

  • la prévention des ongles incarnés.
  • éviter des soins de pédicurie trop fréquents sur des ongles incarnés récidivants.

( voir Ongles incarnés )

photo d'un orteil ayant reçu des soins d'orthonyxie.Différentes techniques existent; pour ma part, j'utilise des lamelles en résine rigides, qui se collent sur la largeur de l'ongle, fines et discrètes, efficaces environ 3 mois.

Le principe est de redonner une courbure physiologique à un ongle présentant une hyper-courbure (à l'origine de l'incarnation), grâce à la force de rappel que possède l'appareillage.

schémas sur le traitement par l'orthonyxie.Le schéma de gauche représente un orteil vu de face, les flèches représentent la force de rappel de l'appareillage qui diminue l'incarnation.
Le schéma de droite représente un orteil vu de dessus, il présente la lamelle en résine collée sur toute la largeur de l'ongle.

Orthoplastie

En cas de cor ou de douleur située au niveau d'un orteil lorsque le pied est chaussé, le pédicure peut proposer à son patient la confection d'une orthoplastie.

Cet appareillage consiste à répartir les pressions causées par la chaussure tout autour de la lésion, diminuant ainsi l'hyperappui et les douleurs. Dans ce cas, il s'agit d'une orthoplastie protectrice. C'est d'ailleurs le type d'orthoplastie le plus courant.

( voir Cors et durillons )

Pour éviter qu'une déformation articulaire ne s'aggrave ou soit douloureuse, il est possible de confectionner une orthoplastie dite posturale qui retardera l'évolution de la déformation en la fixant.

photo de malaxage d'une pâte destinée à la d'un appareil de soutien pour un orteil.Pour éviter qu'une déformation articulaire ne s'aggrave ou soit douloureuse, il est possible de confectionner une orthoplastie dite posturale qui retardera l'évolution de la déformation en la fixant.

photo d'un pied avant et après la pose du soutien orthoplastique.Cette patiente souffre d'un cor en regard de l'articulation inter-phalangienne du petit orteil. On moule l'orthoplastie sur l'orteil en dégageant l'endroit de la lésion, autour duquel on créé une "butée".

photo de pieds d'un patient sur un podoscope.L'orthoplastie doit être adaptée à l'orteil aussi bien en décharge qu'en charge.

photos de l'appareil de soutien orthoplastique porté et enlevé.L'appareillage est ensuite laissé au repos pendant une journée, puis est poncé pour éliminer tout relief ou aspérité susceptible d'être gênant. Suite à cela, la patiente portera une orthoplastie solide, souple et antalgique.